À mots découverts

Le collectif À mots découverts regroupe une cinquantaine d’artistes comédien.nes, metteur.euses en scène et dramaturges réuni.es autour de la découverte et de l’expérimentation de l’écriture théâtrale d’aujourd’hui. Il propose aux auteur.trices un espace d’accompagnement critique dans le temps de l’écriture en partenariat avec des lieux franciliens, afin de confronter les textes à une première écoute, une première mise en voix et une première réalité scénique : séances de travail à la table, chantiers d’expérimentation au plateau, résidences accompagnées, lectures publiques, stages de formation. Son comité de lecture reçoit environ 300 textes par an (garantis a minima de retours écrits) et se réunit une fois par mois. Les manuscrits sont envoyés par leurs auteur.trices. Une sélection de textes est proposée chaque année aux autres comités de lecture. Le collectif À mots découverts organise tous les deux ans le festival Les Hauts Parleurs.
http : //www.amotsdecouverts.fr


Jeunes Textes en liberté

Le label Jeunes textes en liberté a été créé en 2015 par l’autrice Penda Diouf et le metteur en scène Anthony Thibault. Son but est de faire entendre des textes inédits, s’adressant au plus large public, et par là-même de combler les manques en termes de narrations et de représentations sur les plateaux de théâtre. Chaque année, un appel à textes anonymes est lancé sur une thématique. Un comité de lecture de professionnel·les et de non-professionnel·les sélectionne des textes, mis en voix par les équipes de Jeunes textes en liberté. Des lectures publiques sont organisées de janvier à juin dans les théâtres et hors les murs, principalement en Île-de-France et en Nouvelle-Aquitaine. Des ateliers d’écriture et de mise en voix sont menés avec les structures partenaires auprès de publics scolaires et universitaires, de familles et d’associations.
http : //www.jeunestextesenliberte.fr


La Comédie de Caen

Animé par Simon Grangeat, le comité de lecture de la comédie de Caen reprend en 2019 les activités du comité de lecture du Panta Théâtre. Il reçoit plus de 200 textes par an, de la part des auteur.trices ou par l’intermédiaire des éditeur.trices partenaires (Espaces 34, Théâtrales, Solitaires intempestifs, Lansman, Théâtre Ouvert, etc.). Il se veut un observatoire de la création littéraire théâtrale par son activité de lecture, de réponses aux auteur.trices, de repérage et de mise en circulation des textes. Il est composé d’une vingtaine d’artistes comédien.nes, metteur.euses en scène, auteur.trices étudiant.es ou enseignant.es. Les textes ayant retenu son attention sont intégrés au fonds de documentation du CDN, enregistrés à la Bibliothèque centrale de Caen et accessibles à ceux qui en font la demande. Les textes sont ensuite promus dans le cadre de diverses manifestations (prix Godot, salon du livre, formation continue et professionnelle…).
www.comediedecaen.com


Texte en cours

Depuis 2013, à Montpellier, Texte En Cours (TEC) s’emploie à faire entendre paroles et écritures d’auteurs âgés de dix-huit à trente-cinq ans issus principalement du monde francophone. Tous les genres, tous les tons, toutes les formes. À l’occasion d’un festival annuel, chaque soirée Texte En Cours permet à trois œuvres sélectionnées de se répondre grâce à un large extrait de trente minutes de mise en voix pour chacune. Dans un réseau varié d’espaces et de structures artistiques et culturelles, le public peut ainsi s’intéresser à tout ce qui est en train de s’écrire. Le fonds de documentation de TEC est aujourd’hui fort de plus de cent textes de soixante-dix-neuf auteurs et traducteurs. En partenariat avec la Maison Antoine Vitez – Centre international de la traduction théâtrale, le monde non francophone n’est pas oublié.


Le Théâtre de l’Éphémère

Le comité de lecture du Théâtre de l’Éphémère est composé d’une quinzaine de membres, comédien.nes, metteur.euses en scène, auteur.trices, passionné.es de théâtre. Il se réunit quatre fois par an. Les manuscrits sont envoyés par les auteur.trices qui, s’il.elles le demandent, bénéficient de retours. Ils sont conservés à la bibliothèque du Théâtre de l’Éphémère, à la disposition du public. Chaque année, une rencontre publique est organisée avec la lecture d’extraits des textes retenus, en présence des auteur.trices. Des échanges sont mis en place avec d’autres comités de lecture.
http : //www.theatre-ephemere.fr


Le Théâtre de la Tête Noire

Le comité de lecture du Théâtre de la Tête Noire lit tout au long de la saison les pièces envoyées par leurs auteur.trices ou par d’autres comités de lecture avec lesquels il travaille en réseau à la découverte et à la promotion de nouvelles pièces. Chaque année, le comité de lecture repère et sélectionne des textes « coup de cœur » dont certains sont mis en lecture soit lors du festival Text’Avril, soit dans des soirées trimestrielles intitulées Un texte, sinon rien ! Les pièces sont également diffusées auprès des organismes partenaires, de metteur.euses en scène et de compagnies de la région Centre. Si un texte repéré est créé, le spectacle peut être, dans la mesure du possible, accueilli au Théâtre de la Tête Noire. Le Théâtre de la Tête Noire propose enfin aux auteur.trices le dispositif Partir en écriture, incitation à l’écriture en immersion dans un pays du monde.
http : //www.theatre-tete-noire.com


Troisième Bureau

Troisième bureau, collectif artistique, est une plateforme des écritures théâtrales contemporaines. Constitué de vingt-quatre membres, professionnel·les du théâtre, du livre ou de l’éducation, le collectif lit de juillet à décembre environ 150 textes et en sélectionne une quinzaine. De janvier à juin, se succèdent comités et ateliers lycéens, stages avec les élèves du conservatoire, ateliers avec les étudiant·e·s en Arts du spectacle et lectures mensuelles. Chaque printemps le festival Regards croisés convie autrices, auteurs, traductrices et traducteurs durant une semaine pour des lectures, rencontres, commandes d’écriture, master class… Passeur de textes pour différentes structures nationales ou internationales, Troisième bureau organise également des résidences d’auteur·trices et collabore à plusieurs projets sur le territoire – Printemps du Livre de Grenoble, Mois du Canada, Festival Textes en l’air, Festival de l’Arpenteur, Les Envolées… Depuis 2008, son centre de ressources, riche de quatre mille titres, est bibliothèque associée à la Bibliothèque de Grenoble.
http : //www.troisiemebureau.com

Les comités invités

Numéro 1
Le bureau de lecture de France culture

Pour notre premier numéro, nous avons invité le bureau de lecture de France Culture, afin d’enrichir notre proposition d’un rapport encore différent à l’écriture théâtrale, celui de la fiction radiophonique.

Le Bureau de Lecture est composé de comédien.nes, metteur.euses en scène, écrivain.es, réalisateur.trices radio…, c’est un organe consultatif qui reçoit et lit les textes inédits, publiés, déjà joués ou pas, dont la forme peut se prêter à un traitement radiophonique (théâtre, polyphonie, narration dramatique, etc…). Les textes recommandés par le Bureau de lecture sont ensuite transmis au service de la fiction de France Culture qui étudie plus particulièrement la manière et l’opportunité de porter ces textes à l’antenne, selon ses choix éditoriaux et la grille des programmes
www.franceculture.fr


Numéro 2 :
Le Poche /GVE

Pour notre second numéro, nous invitons le comité de lecture du POCHE /GVE, théâtre suisse qui a mis au cœur de son processus de programmation le travail de son comité de lecture.
Le Comité de lecture du POCHE /GVE, théâtre de textes d’aujourd’hui, lit plus de 200 textes chaque année et de cette sélection naît la saison du théâtre, naît la création au plateau. Le comité est donc le premier trait d’union entre les textes et le public. Il est le premier à croire aux promesses des écritures. Cette assemblée multiple, mixte, démocratique et joyeuse d’une quinzaine de personnes, représente à la fois le théâtre, la profession et les spectatrices du POCHE /GVE.
poche—gve.ch